Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie
Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

Guy de Jean, couturier français de la pluie depuis 1920, par ses collections à la fois traditionnelles, innovantes et de grande qualité, vous fait découvrir toutes les facettes du parapluie, pour en faire un véritable accessoire de mode.

Ses parapluies vous sont proposés dans des collections créatives, et toujours élégantes.

Soyez chics sous la pluie comme sous le soleil. Leurs modèles disposent d’un filtre anti-UV, permettant une résistance optimale à toutes les saisons.

La collection Guy de Jean est faite pour vous satisfaire!

Saga Familiale

Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie
Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

Il faut remonter aux origines de l’entreprise pour comprendre la réussite actuelle. Comme souvent, derrière l’histoire d’une maison se cache une belle histoire familiale.

En 1920 tante Agathe fabrique à l’ancienne des parapluies et des ombrelles dans une boutique à Paris. Deux décennies plus tard, Guy de Jean, jeune styliste nouvelle vague en visite à Paris, rencontre sa future épouse Christiane et donne naissance à la griffe et au style Guy de Jean.

Très vite, en raison du développement de l’affaire, Monsieur et Madame Guy de Jean s’installent dans un petit village du centre de la France « Donzy », proche de Paris et des villages bien connus de Pouilly-sur-Loire et Sancerre.

En 1990, M. Pierre de Jean prend la direction de l’affaire pour lui donner une dimension plus internationale. Son épouse Catherine le rejoint très vite.

Depuis, les collections toujours très créatives et variées ne cessent d’évoluer, avec toujours plus d’originalité, d’élégance. De nouvelles techniques, de nouvelles idées, le choix des tissus, des poignées, le savoir-faire et le style propre à Guy de Jean, assurent ainsi un développement grandissant et une notoriété reconnue des plus grands noms.

Guy de Jean dixit

Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie
Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

« Après-guerre, ma mère travaille à Paris chez sa tante Agathe dans une des boutiques de la rue Greneta, alors une des rues du parapluie de la capitale. Mon père, Guy de Jean, qui est styliste et a habillé la reine de Belgique, descend dans l’hôtel juste en face de la boutique… Tous les deux relancent l’affaire, d’abord à Paris puis à Donzy, dont ma mère est originaire. Mon père imprime son goût de la mode, du design, des belles choses et du travail bien fait, un style qui reste la marque de fabrique de l’entreprise »

Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie
Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

Pierre de Jean est l’aîné des enfants, il travaille dix ans aux côtés de son père avant de prendre les rênes en 1990. La fabrique est désormais installée sur 2.000 mètres carrés dans la zone artisanale de Donzy. Elle emploie 20 salariés dont 14 à la fabrication, et réalise 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Elle n’en a pas oublié pour autant ses fondamentaux et perpétue la saga familiale, puisque Claire de Jean, styliste, épouse de Pierre, y assume la direction du bureau de style. La collection Guy de Jean, qui représente 60% du chiffre d’affaires, c’est elle : « nous avons une gamme étendue de parapluies pliants, de ville, de golf, déclinée dans deux collections annuelles que nous renouvelons pour moitié à chaque saison. Mon épouse va sur les salons et travaille avec des dessinateurs free-lance sur les idées, dessins, tendances ». Elle est aussi l’oreille de l’entreprise pour dialoguer avec les stylistes des deux couturiers – Chantal Thomass et Jean Paul Gaultier – dont Guy de Jean détient les licences de production et de commercialisation depuis plus de 20 ans, dans le droit fil de l’esprit couture qui anime la maison : « je voulais que l’on puisse voir l’esprit d’une marque à travers le parapluie, une âme et une présence, sortir le parapluie de l’objet utilitaire pour en faire un accessoire de mode ». Pour Chantal Thomass, le fabricant modernise des formes pagode, rajoute des dentelles, tandis que les tatouages et les rayures habillent du talent de leur créateur les parapluies Gaultier. Les deux licences constituent à elles seules 40 % du chiffre d’affaires. Accessoire de mode également quand la marque propose du sur mesure, « pour lutter contre le produit chinois sur lequel certains se contentent de coller un logo », avec des créations réalisées pour Roland Garros, Saint James, Crédit Agricole Indosuez. Audelà d’une fabrication diversifiée, Guy de Jean a aussi misé sur la modernisation de sa production « avec des systèmes d’arrêtage sur les baleines, la coupe au laser ou encore l’impression numérique, une qualité extraordinaire jusque-là irréalisable ».

Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie
Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

Le Made in France ou comment lutter contre l’usine monde du géant chinois ? En cultivant savoir-faire et créativité.

Rétablissons toute de suite la vérité : l’entreprise Guy de Jean n’a rien contre la Chine, elle importe même d’Asie plus de la moitié des 150.000 parapluies qu’elle vend dans l’année. « Plutôt le haut de gamme de ce qui se fabrique là-bas » tient à préciser Pierre de Jean, l’actuel PDG et fils du fondateur de la société éponyme, Guy de Jean. Ce choix s’est révélé nécessaire pour résister à l’assaut de produits bas de gamme mais très bon marché qui ont presque tué la fabrication de parapluies dans notre pays et fait beaucoup de dégâts en Europe : « on compte sur les doigts de la main ceux qui fabriquent encore en France ». Impossible également de s’approvisionner encore en Europe pour les montures, tous les fabricants ont disparu et « il n’y a plus d’autre solution que de les acheter en Asie ». Les toiles, elles, viennent encore de France et sont imprimées sur place. Mais il est aussi vrai que de l’usine de Donzy, commune nivernaise de 1.700 habitants à quelques encablures de Cosne-sur-Loire, sortent tous les ans 60.000 pièces « maison » commercialisées en France et dans le monde. L’entreprise a réussi le tour de force de rester fabricant – quand beaucoup sont devenus des intermédiaires – grâce à deux atouts majeurs : le savoir-faire et la créativité, qui lui permettent de valoriser sa fabrication sur le segment moyen-haut de gamme.

Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie
Le parapluie Guy de Jean, la Haute Couture de la pluie

Une entreprise labellisée : Entreprise du Patrimoine Vivant

Le label Entreprise du Patrimoine Vivant à été attribué à la société Guy de Jean en 2011, par Frédéric Lefebvre, Secrétaire d’Etat chargé des Petites et Moyennes Entreprises. Il reconnait ainsi le savoir-faire, rare, renommé et ancestral de Guy de Jean, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles, véritable gage de qualité. Guy de Jean est fier de faire partie de ces entreprises françaises familiales qui partagent les valeurs du Label Entreprise du Patrimoine Vivant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *